Comité Directeur du 11 mars 2022

teraangafrance Par Le 06/04/2022

Présents : 6 personnes
Mme : Danielle Rhéty, Eliane Dériot, Marianne Beau
Mr : Jean Louis Champagnat, Sylvain Bouquet, Yvon Salgues
Absent(e)s excusé(e)s : 6 personnes
Alain Forler, Florence Aurellionnet, Claudette Rabet, Didier Desfemmes, Gilles Segaud, Patricia Rozzio,
Invité exceptionnel : Kévin Sevestre

Informations diverses

1-Une réunion préparatoire au Forum des associations du Donjon se tiendra le 25 mai 2022.Teraanga France est intéressé pour une première prise de contact. E.Deriot ou G.Ségaud se rendront s’ils sont disponibles à cette réunion.

2-L’AG de l’association « le Créneau » se tiendra le 19/03/2022. E.Dériot représentera Teraanga.

3-Le docteur MASSIP (ORL) qui nous avait déjà contacté en 2021 pour obtenir un ordre de mission et un laisser passer concernant du matériel ORL à destination des enfants mal entendants du Sénégal, a redemandé une nouvelle fois un ordre de mission et un laisser passer en février 2022, mais aussi un reçu pour déduction fiscale. Sa mission concernait le dépistage d’enfants à l’hôpital de Diamniadio. Mis devant le fait accompli, la demande a été acceptée mais c’est la dernière fois car Terranga France n’a pas vocation à traiter ce problème et n’est plus engagée dans un projet visant les enfants malentendants. Un courrier lui sera adressé pour l’en informer.

4-Kévin Sevestre fait un long exposé de son projet de création d’une école de foot à Nguekokh (en PJ). Depuis de nombreuses années, il se rend régulièrement au Sénégal. Il a de nombreux contacts là-bas en particulier avec le principal du collège. Il a rencontré le Maire de Nguékokh également et les acteurs locaux. Il attend des devis pour budgétiser ce projet. Un des points forts de ce projet pourrait être également le déplacement de jeunes footeux là-bas. Il a rencontré également les représentants du Conseil Départemental de l’Allier.
Rencontre avec le Conseil Départemental

5-JL Champagnat et Marianne Beau ont rencontré les représentants du Conseil Départemental de l’Allier, Véronique HERUPE et M. De CONTENSON (élu en charge de la coopération internationale) le 04/03/2022. Doudou était également présent en visio conférence.
Les modalités d’attribution d’une subvention par le CD ont changé. Il faut à minima que le CD signe une convention avec une collectivité locale sur place. Celle signée avec le CD de Mbour est aujourd’hui caduque.
Doudou a proposé trois possibilités :
La mairie de Nguekokh
Le conseil départemental de Mbour
La mairie de Sindia
Malgré la signature d’une éventuelle convention, il faudra aussi que les projets retenus portent sur :
« L’émergence de l’excellence d’une nouvelle génération » :
Il faut selon M. De CONTENSON « encourager l’excellence dans les pays africains, repérer des talents et les former, élever le niveau des ambitions africaines pour sortir de la relation compliquée entre l’Afrique et le France, pour faire oublier le passé et tourner la page ».
Les projets devront en outre concerner principalement les jeunes dans les domaines du sport ou de l’art, par exemple, a précisé le conseil départemental.
Ces nouveaux critères d’attribution des subventions semblent à l’opposé des valeurs défendues par Teraanga France depuis sa création à savoir, partir des besoins constatés des populations locales et non des thèmes (la jeunesse, l’art…) choisis par le Conseil Départemental de l’Allier.
Une longue discussion s’engage sur l’avenir de Teraanga France avec ces nouveaux critères de subventions. Il va sans doute falloir réduire la voilure de l’action et se concentrer sur des actions bien ciblées (pérennité des boulangeries, secteur scolaire et de la santé, école de foot ? …)
L’organisation de Teraanga devra également être réinterrogée. La gestion de l’association représente aujourd’hui une lourde charge. Il faudra réfléchir à une redistribution des rôles de manière à ce que l’association ne repose pas uniquement sur le président et le vice-président.
Dans ce contexte, il est proposé de répondre par la négative au Conseil Départemental quant aux nouveaux critères d’obtention d’une subvention et de réunir le comité directeur sur une journée de réflexion concernant l’avenir de l’association. Cette dernière pourrait avoir lieu le 02/04/2022 au Donjon.
Projets en cours


6-Les boulangeries

Marianne présente les comptes-rendus financiers des boulangeries. Celle de Nguekoch laisse apparaître un bénéfice convenable tandis que celle de Sindia Gandigal est toujours dans le rouge, malgré un travail de mise à plat de la comptabilité par Doudou. Le point positif réside cependant dans le fait qu’actuellement le loyer du fond de la boulangerie de Gandigal est réglé ce qui n’était pas le cas auparavant. Jean Louis présente une grille de répartition des dépenses et recettes (en PJ) qui devrait être envoyée aux gestionnaires des boulangeries pour les aider à avoir une vision claire de leur activité.
Les travaux prévus dans la boulangerie de Nguekokh suite à l’envoi d’une aide financière de 2000€ de la part de Teraanga ont commencé et vont bon train (Carrelage, menuiserie, réparation du pétrin, achats de charriots). Nous remercions Alain Forler qui a fait savoir que le Lions Club participerait à cette aide à hauteur de 1500€.

Projet avec le lycée Claude Mercier.

7-Le projet de liaison entre le Lycée Claude Mercier et le CFP au Sénégal suit son cours avec une rencontre des jeunes prévue en novembre 2022 au Sénégal.
Projet formation des jeunes JIF Afrique

8-Le comité Directeur s’interroge également sur les retombées de l’opération Formation des Jeunes de JIF Afrique qui semblent bien fragiles en comparaison du coût que cela représente. La seconde partie de la subvention initialement prévue et attribuée par le CD 03 soit 4000€ a été versée en février. A ce jour, nous n’avons pas de retour sur l’utilisation du solde de cette subvention.

La maison du jumelage
En fin de réunion, Mme DERIOT fait part de « son incompréhension sur la posture de Doudou DIOP, président de Treaanga Sénégal, qui a installé sa famille dans la maison du jumelage sans en avertir Teraanga France, empêchant ainsi l’accueil de stagiaires, service civique ou membres de missions ».
Ce point a été évoqué avec Doudou. Ce dernier en a pris acte et s’est engagé à quitter les lieux en présence de stagiaires.
Toutefois, une organisation pérenne devra être mise en place pour l’accueil futur de stagiaires ou autres personnes désirant résider à la maison du jumelage, qui nous le rappelons, est louée et gérée par Teraanga Sénégal (eau, électricité, entretien et rémunération du personnel employé pendant l’accueil de stagiaires ou autres résidents).


Fin de la réunion 20 h 45

blog comité directeur