Origine de la création du comité de jumelage

.Juin 1999:

  • Répondant à une demande du Conseil Général de l'Allier, la Commune de Brugheas pilote le stage du secrétaire de mairie de la toute nouvelle commune de Nguekokh  dans différentes mairies du département de l'Allier. C'est ainsi qu'il rencontre élus et secrétaires de mairie de plusieurs communes, notamment Brugheas, Saint-Yorre, Domérat, Le Donjon, Gannat....

 

.Janvier 2000:

  • Du 8 au 16 janvier des secrétaires de mairie et des élus de ces communes effectuent un séjour à Nguékokh où ils découvrent, avec la chaleur de l'accueil, les nombreux problèmes qui se posent dans tous les domaines.

 

  • Envie de nouvelles rencontres, besoin d'échanges, de connaissances réciproques des gens et des cultures et désir de coopération font rapidement germer l'idée de formaliser les liens avec Nguékokh.

 

  • C'est ainsi que trois communes Brugheas - Saint-Yorre et le Donjon répondent à la demande du maire de Nguékokh Monsieur Abou NDIAYE et créent un comité de jumelage dont l"assemblée générale constitutive se tient le mardi 20 juin 2000 à la salle socioculturelle de Brugheas. Les objectifs sont arrêtés et consignés dans les statuts de l'Association qui élit son Comité directeur et sa présidente Michèle SKRYPCZAK.

 

.Octobre 2000:

  • M. Abou NDIAYE et M. Joseph MANE viennent en France et une assemblée générale extraordinaire du Comité a lieu en leur présence le 7 octobre. Cette manifestation a permis aux quatre maires d'officialiser le Jumelage.

Document concrétisant la naissance du Comité de jumelage, exposé en mairie de Saint-Yorre.

.Janvier 2002:

  • Ce fut au tour des représentants des communes françaises : Jean-Claude SENNETERRE, Maire de Brugheas - Jésus MORAN, Maire de Saint-Yorre et Guy LABBE, Adjoint au Maire du Donjon, de se rendre à NGUEKOKH et lors d'un grand rassemblement populaire comme seuls savent le faire nos amis sénégalais, ils ont paraphé un document attestant leur coopération.

Dix ans plus tard, ces mêmes autorités (à quelques exceptions prét) se retrouvaient avec 50 compatriotes français à N'guekokh, à l'invitation de nos amis sénégalais, pour constater sur place le travail accompli et fêter les 10 années passées à collaborer ensemble.