1-Action Covid-19 pour Nguekokh

Devant le fléau qui a gagné l'Afrique dont la plupart des pays, le Sénégal entre autres, ont adopté sensiblement les mêmes mesures qu'en Europe, nous engageons une action visant à aider les populations de Nguekokh à traverser cette période encore plus dramatique pour eux. Certains Nguekokkhois s'étonnent d'ailleurs que Teraanga ne soit pas encore intervenue et bien que notre objectif n'est pas d'agir en ce sens, il nous semble néanmoins préférable de nous inscrire dans une action, compte tenu de cette situation inédite. L'interdiction de circuler et de travailler au-delà de 14h, réduit considérablement leurs revenus, déjà très modestes pour certaines familles et le manque de nourriture se fait déjà sentir pour elles. Plutôt que d'intervenir au niveau de la sensibilisation, ce que des associations ont déjà entrepris et après avoir consulté Teraanga Sénégal, nous avons opté pour l'achat de denrées alimentaires de première nécessité et les distribuer auprès des familles identifiées. Parallèlement, nous pouvons aussi acheter des masques et des gants, puisqu'il semble qu'il soit plus facile de s'en procurer qu'en France.

La somme allouée à cette action s'élèvera à 1000 €. Teraanga Sénégal se propose aussi de solliciter d'autres associations sur Nguekokh pour tenter de mobiliser le maximum de personnes et de fonds. Pour ce qui concerne la sensibilisation, la JIF Afrika et Mon quartier en avant, les deux associations qui ont participé à la formation en méthodologie de projets en février/mars 2020 à Nguekokh, ont déjà lancé une action dans ce sens avec Prudence Bayonne, la service civique que Teraanga a recrutée depuis plusieurs mois. Elles ont sollicité des fonds participatifs sur Internet. Voici le lien pour y accéder, si vous souhaitez les soutenir : https://www.leetchi.com/fr/c/wLR8Rdr. Le nom de l'action est « collecte de système de lavage pour Nguekokh ». Pour faire plus simple, il suffit de taper leetchi dans la barre de recherche et ensuite collecte...

Des nouvelles de la boulangerie, dont la production a bien sûr baissé : un premier ajustement a été fait en baissant les salaires de tous les employés pour permettre à la boulangerie de continuer à fonctionner. Le ramadan approche et ils espèrent que la production va repartir à la hausse.